Waterloo : la nouvelle salle de réalité virtuelle attire les gamers de tous âges

Imaginez un peu : vous pénétrez dans un ascenseur qui vous emmène à l’étage le plus haut d’un immense immeuble, vous vous retrouvez subitement sur une planche en bois et, sous vos pieds, c’est le vide le plus total… Des dizaines d’étages vous séparent du sol. Mais vous devez pourtant atteindre ce téléphone qui sonne inlassablement au bout de cette planche instable. Vous vous doutez de la suite : celle-ci finit par se rompre et vous plongez dans le vide.

Voilà la mise en bouche proposée par VR-Hut, le nouveau centre de réalité virtuelle à Waterloo. Dès les premières minutes dans le centre situé à la chaussée de Louvain, en face du Carrefour de Mont-Saint-Jean, on comprend qu’on aura droit à une bonne dose de sensations fortes et de fun.

Et les jeux sont à la hauteur des attentes. Plongés dans un désert de l’Arizona et encerclés par des zombies plus effrayants les uns que les autres, ou encore munis d’un arc et de flèches et assaillis par les tirs de coéquipiers, nous avons été immergés dans chaque univers que nous avons pu tester.

Mais il n’y a pas que des jeux de tirs, chez VR-Hut, le centre propose une vingtaine de jeux parmi un catalogue de 800. Parmi lesquels des jeux d’escape room, très en vogue, ou l’ascension de l’Everest. Et sur demande préalable à votre visite, on peut vous fournir un jeu de votre choix. Il y en a donc pour tous les goûts.

«  On a un public très varié, cela va des groupes d’amis aux team buildings. On peut avoir aussi bien un anniversaire pour un enfant de 10 ans que des hommes de 40 ans. On a un chouette équilibre où tous les âges prennent leur pied. Aussi bien les gamers que les novices » , commente Arnaud Percy, cofondateur de VR-Hut.

Depuis l’ouverture en octobre, le centre et ses cinq salles ne désemplissent pas, malgré la présence de The Vex, un autre espace de réalité virtuelle à Louvain-la-Neuve. «  Il n’y a pas vraiment de concurrence avec les autres salles , poursuit le gérant. Nos concurrents, ce sont plutôt le karting, le bowling, le cinéma… Tous ces loisirs auxquels on pense automatiquement lorsqu’on veut s’amuser. Mais c’est en train de changer. Plus il y a de salles de réalité virtuelle, plus ça devient un réflexe chez les gens de se dire qu’ils vont faire une partie de VR. « 

Les tarifs sont fixés à 30 euros par heure pour une à trois personnes et à 25 euros par heure à partir de quatre.

Sarkis Geerts

Article disponible sur la DH